Rétrospective et perspectives

À l'entrée de l'église Saint-Nicolas à La Hulpe, des panneaux d'affichage donnent les "dernières nouvelles" de la paroisse de Mingana. En ce début 2019, les 3 panneaux évoquent a) ce qui a été réalisé en 2018 ; b) la reprise de la paroisse par 3 jeunes Pères Blancs et leurs priorités pour 2019 ; c) parmi les 1001 choses qui restent à faire, quelques suggestions de futurs projets qui méritent  réflexion... 

A) le projet 2018

Pilage du manioc

IMG_5436b

 

Partout au Congo, chaque jour, des millions de femmes (et souvent leurs enfants) sont astreintes à piler le manioc jusqu'à obtenir une farine propre à la cuisson et la consommation, qui constitue encore souvent l'aliment de base de la famille. Ce travail quotidien demande évidemment beaucoup d'énergie et est parfois au-dessus des forces des "mamans".

La valeur nutritive du maïs est bien supérieure à celle du manioc. Malheureusement, le grain de maïs est aussi beaucoup plus dur que le manioc et il faut un puissant moulin pour le réduire en farine. Il n'y en avait pas à Mingana et il fallait faire 100 km pour trouver un meunier équipé...

Poursuivant un double but : a) soulager le travail des femmes et b) améliorer la qualité de l'aliment de base, un Comité des Jeunes de Mingana a proposé à la paroisse de La Hulpe de l'aider à équiper Mingana d'un moulin à usage mixte maïs/manioc. Mettre le projet au point, trouver les sponsors, choisir un moteur, fabriquer le moulin (à Kindu, à 200 km de Mingana), le transporter sur des pistes infernales, le monter sur place, former le meunier et le mécanicien, tout cela a pris plusieurs mois et c'est finalement à Pâques 2018 que la première farine a été produite... L'étape suivante est de promouvoir à nouveau la culture du maïs à Mingana pour disposer sur place de la "matière première"... 

On voit sur le panneau quelques étapes de la réalisation de ce projet. Tout ça semble très artisanal, mais les Congolais sont passés maîtres dans ce genre d'exercice. Et même les pires routes réputées impraticables ne leur font pas peur...


 B) le retour des Pères Blancs

IMG_5433b

 Les photos du panneau montrent les premiers contacts entre la nouvelle équipe de Pères Blancs et les paroissiens. Accueil sur la route, repas convivial, pièce de théâtre, ... tout fut mis en oeuvre pour que le nouveau Curé, le Père John Bukelembe et ses deux vicaires, les jeunes Pères Bertin Bouda et Dominic Kapatamoyo, se sentent vite chez eux à Mingana...

Très vite, les Pères organisèrent une rencontre avec les responsables laïcs des 35 shirikas (chapelles-succursales des villages de la paroisse) pour faire un premier "état des lieux", entendre les besoins de chacun et fixer un premier programme d'actions.

Le Père John a également fait parvenir très rapidement à La Hulpe une liste d'actions à entreprendre à la paroisse-même :

Oui, le conseil paroissial et pédagogique se sont bien déroulés. 

Nous demandons la grâce de Dieu et de votre aide tant spirituelle que matérielle de nous aider à réaliser ce que nous avons passé comme résolution des nos deux rencontres. 

Le thème principal pour l’année pastorale (2018-2019) est tiré de l Évangile de Saint Marc 7,31-37" Ephata" "Ouvre-toi"( s’ouvrir à la collaboration, à la conversion et à la solidarité). 

Voici les projets pour l’année pastorale 2018-2019 : 

1) repeindre à l’intérieur de l’Eglise. Surtout l'autel (Je vous enverrai des photos dans le whatsapp pour voir son état actuel) 

2) On cherche la statue de la Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et celle de Saint Nicolas pour mettre dans l’Eglise pour la prière. L’un à gauche de l autel et l'autre à sa droite. 

3) achat d un baffle, synthétiseur, seum et les micros pour la sonorisation. Pendant la Messe, ceux qui sont au fond de l'église nous entendent difficilement. 

4) les habits liturgiques pour nos acolytes et les petites filles qui dansent pendant la Messe. Les vêtements actuels sont usés et déchirés. + habillement de l’autel avec les différents vêtements aux couleurs liturgiques. 

5) Avoir 15 photos "chemin de la Croix. Actuellement dans l’Eglise sur le mur il n’y a rien. 

6) Avoir un groupe électrogène, petit pour l'éclairage à  l’Eglise surtout pendant la Messe du matin.Quand il y a la pluie, à l’intérieur de l’Eglise il fait sombre. 

7) Nous avons commencé une petit librairie à la paroisse qui aide les gens à acheter des livres, bic, chapelets, petites statues de la Sainte Vierge Marie, mais on demande plus de stock. 

8) l’année prochaine nous comptons commencer à construire une GROTTE pour la Sainte Vierge Marie à l’espace qui existe entre notre Eglise et le Centre de Santé de Mingana. Pas tellement loin de là où on a enterré nos quatre confrères. Cela est mon grand souhait. Je l’ai fait à Kinshasa et je trouve ici il n y a pas la grotte. Notre paroisse voisine ils en ont construit une. C est ma prière et je sais avec le grâce de la Sainte Vierge Marie on y arrivera. 

9) petite réparation à faire dans certains bâtiments de notre paroisse et acheter au moins 30 petites matelas pour les gens qui viennent à la paroisse pour les session de trois jour ou même quatre ; ils dorment sur les lits en bois mais sans matelas. Même ceux qui sont venus pour les deux conseil. Ils ont demandé qu’on fasse ensemble quelques choses. Les bâtiments sont là mais les équipements posent des problèmes.


 C) d'autres idées d'aide pour l'avenir,
plus ciblées sur la population en général... 

Panneau_3

IMG-20151216-WA0008r

 - le football est l'unique sport collectif pratiqué et une des rares occasions où les jeunes des villages de la paroisse se rencontrent. Chaque village a son équipe et l'arrivée de ballons ou de vareuses est toujours accueillie avec joie... et l'occasion de tournois aux noms prestigieux (Coupe du Monde, Championnat d'Afrique, ...) 

Source_006_10 (2)
Réhabilitation de source en 2001

- Réhabilitation des sources. De très nombreuses sources mériteraient d'être réhabilitées : aujourd'hui, faute d'aménagement correct, l'eau est souvent recueillie dans des mares polluées avec les inévitables conséquences sur la santé. Les photos présentées font partie d'un début d'inventaire des sources sur le territoire de la paroisse. Une étude devrait être menée sur place pour évaluer aussi la faisabilité d'équiper certaines sources de moyens de pompage-relevage, alimentés par panneaux solaires, pour alléger le travail des porteuses d'eau obligées actuellement à descendre puiser l'eau au fond de ravins souvent profond de plusieurs dizaines de mètres. 

Projet banc pupitre Mingana_a P+¿re Tony, Enseignants et +®l+¿ves sur bancs pupitres_a
 Du temps du P. Tony (à gauche sur la photo de droite)

- Certaines écoles des villages sont dans un état déplorable... Grâce à l'aide de ses bienfaiteurs suisses, le P. Tony Jurt avait entrepris d'équiper progressivement les classes avec de véritables bancs d'école. Le décès du P. Tony a interrompu ce programme. Les photos présentées sur les panneaux, sont prises en 2018 à Mingana-Mission même... à 1000 m du centre du village.

17a_Intérieur shirika Musasa 
Shirika de Musasa en 2018

IMG_0333
Intérieur d'une chapelle

- Chaque "shirika" a une chapelle où, le dimanche, les chrétiens se réunissent. À l'occasion, ce local sert aussi comme lieu de réunion pour tout le village. L'équipement de ce bâtiment est généralement plus que rudimentaire et pourrait utilement être amélioré...